Bilan Miami 2017

Bilan Miami 2017
une édition dont l’organisation est à revoir…

Préambule :

Nous avons du mal à retrouver l’esprit d’Antalya 2013 * (voir verbatim des joueurs et joueuses, à la fin de l’article,  en annexe).

Celle d’une vraie osmose générationnelle entre les groupes France et les autres équipes. Avec un dernier jour de folie avec les finales de chaque catégorie jouées côte à côte.

Nous n’avons pas retrouver l’esprit d’un vrai championnat du Monde cette année à Miami.

A Antalya, en 2013, tout au long de la semaine, sur les courts, dans les chambres, dans les allées, autour de la piscine, sur la plage, aux cours des 3 repas, … nous pouvons revoir ces moments entre nous, ces sourires, ces échanges, ces regards remplis de respect, des moments uniques et amicaux, dans la simplicité …

Je connais la richesse de l’esprit « Equipe de France Senior. »
Nous sommes plusieurs à l’avoir déjà vécu à Christchurch, dans des conditions plus difficiles. Les liens sont forts et solides dans les moments durs.
La solidarité tient le groupe. L’attention vers l’autre est décuplée. Avec une générosité qui « respire » de chaque membre.

 

Le partage en sein des Equipes de France est synonyme de stabilité et d’énergie- le respect de l’autre avant tout.
Nous savons que dans notre sport individuel, cet esprit n’est pas toujours présent, mais pour nous, les seniors et les équipes, c’est souvent cela que nous recherchons… enfin, la plupart d’entre nous.

A Antalya, la disposition et l’organisation sur le site avaient facilité la diffusion de l’EDF… oublié heures de transport, lieu clos de jeu avec sa catégorie, pas de cloisonnement, c’était une unité de lieu, si bénéfique aux partages intergénérationnels et culturels.

Maintenant, les choses ont changé…

les championnats du monde ont déjà perdu un peu de leur magie depuis la séparation en 3 groupes. Il y avait avant un mélange de génération et un partage plus fort.

Il est clair que le succès de ces championnats du monde et le nombre croissant des participants ont obligé à trouver des endroits avec beaucoup de courts…

Les 3 groupes (Jeunes seniors, Seniors, Super seniors) sont sûrement nécessaires…

Mais peut-on garder un esprit de championnat du monde ?

Pour les Seniors, La Baule et Helsinki avaient rempli leurs missions…
Les participants sont revenus satisfaits et contents de ces évènements.
Avec des championnats réussis dans l’ensemble, même si tout n’était pas parfait.

Miami ne l’a pas fait.

Cette année, nous n’avons pas senti être dans un championnat du monde…
Un tournoi d’équipe quelconque, sans saveur…
En individuel, un tournoi quelconque, « de plage », … sans charme

Même si porter le maillot de l’équipe reste pour chaque joueur un honneur et une récompense….et que tous ont donné le maximum, et seront prêts à revenir le porter. Nous devons dire que l’organisation sur place n’était pas à la hauteur, comme par le passé.

 

Avant de souligner les points défaillants, il me semble important de souligner le pourquoi ces championnats du monde doivent rester un tournoi à part,:

Ils se doivent d’être « spéciaux »

Ils doivent rester le meilleur tournoi de l’année, au dessus des autres de grade A , 1 ou 2

Ils doivent mettre les joueurs et les joueuses qui viennent des 4 coins du monde dans un « « cocoon spécial », avec un respect des pays, des terrains de jeu « habillés » pour l’occasion, des animations, .. les joueurs doivent se sentir au centre de l’événement….

Cela doit être un moment « spécial »

Les organisateurs doivent proposer un cadre fait pour la compétition…

Chaque joueur ou joueuse qui vient doit se sentir bien accueilli. Un vrai « welcome ».

Miami a proposé une organisation…
mais qui n’avait pas de saveur, pas d’âme, pas de référence aux autres championnats passés…
Il y avait de bonnes choses…mais l’esprit n’y était pas….

Nous avons senti que ce n’était pas une nation qui accueillait…
il n’y avait pas de fierté de bien faire et de donner une bonne image…
Nous avons ressenti, peu de moyen, et du business…avec des manques criants…

 

Certes la disparité des lieux empêche l’esprit de se transmettre…
L’unité du lieu, comme à Antalya, avec l’ensemble des catégories favorisait cette dynamique positive.

Miami ne permet pas d’être ensemble… que ce soit les catégories ou les autres équipes de France… nous nous sommes croisés … des départs de bus à 7H15 de l’hôtel et des retours en fon de journées ne permettaient pas de nous mélanger et de nous encourager. Impossibilité de diner à plus de 6 ou 8 (les grandes tables sont impossible à organiser – même pour le soir de l’anniversaire de Jérôme dans notre hôtel…)

 

  • Equipes, trop de distance entre chaque lieux…

Même sur le site de Crandon Park, les trois équipes M50, W55 et W60 jouaient de leurs côtés. L’immensité de ce site ne permettait pas de nous voir… de nous encourager.

Crandon Park, le site est « mythique » (Masters 1000). Avec de bons courts (refaits chaque année) – plutôt lent à rebond haut. (hard courts) mais que de grandes distances à parcourir entre les courts… et si peu fréquenté…

Comme içi à San Diego ou à Antalya

 

  • Peu d’ambiance, peu de spectateur

Crandon Park est un parc public… certes avec un beau stadium, et de bons courts … mais ce n’est pas un club… les gens viennent pour jouer à l’heure et repartir (sans passer par les vestiaires – voir plus loin)

Peu d’activité, seules les équipes sont présentes.

Ci dessous Miami Crandon Park

perdu dans Key Biscayne, (il faut voiture pour venir, il faut savoir qu’il y a un tournoi…) personne ne venait voir les matches…

Pire fut la deuxième semaine avec des fins de tournois dans l’anonymat … quel dommage…

 

Pas d’annonce dans la ville, Pas de publicité autour… personne ne savait…
Des fins de tournois dans l’anonymat…
Ci dessous une demi finale d’individuels…les équipes c’étaient presque identique…

 

 

  • Peu d’implication et de ressources humaines

Peu de staff, 2 personnes volontaires, et dévouées qui tentaient de faire le maximum pour nous, mais… l’ITF nous a vite prévenu que nous allions devoir les aider…. Pour aller chercher les balles, écrire les scores, ramener les scores,, nous arbitrer, etc. … bref, tout faire, les 3 ou 4 officiels de l’ITF rentraient les scores…

Trop peu d’aide de la part de l’organisation…

c’est la différence entre une organisation privée qui compte , et qui fait attention à son budget et une fédération qui met tout en œuvre et développe ses ressources pour la réussite de cet événement (arbitres, volontaires, organisation, etc.)

Des erreurs de matches …dont une invraisemblable erreur (du jamais vu) sur 2 jours avec l’équipe du Brésil W55 qui se trompent entre numéro 1 et 2 et l’on finit par faire jouer force la numéro 1 à jouer 2 matches de simple…

Des erreurs de report de score… comme à Lake Nona,(Scores inversés, …)

Des erreurs de tableaux en individuels qui sortent avec la mauvaise liste des têtes de série…

Içi ci dessous Palm Beach Gardens, avec table ; volontaires, ampli pour appeler…

Ou encore Antalya .. des tableaux visibles, remplis, tapés à la machine et à jour….

 

 

 

 

 

 

 

  • Une cérémonie d’ouverture

Du rapide et insipide… dans un hall d’hôtel..

là où souvent cela se passe sur les courts, sur le central généralement, avec une présentation des équipes qui défilent… c’est un moment fort…

là, cela a été fait mais sans l’état d’esprit adéquat, même si les joueurs et joueuses ont joué le jeu…

Miami le cadre de l’hôtel

Ci dessous Captown, Antalya et Helsinki

 

  • Diner officiel

expédié le dimanche soir…

dans un étage de l’hôtel, entre quatre murs, insipide, avec un buffet sans charme … sous contrainte de temps… le tout avec des couverts plastique… pas festif, du tout…

ce diner ne représentait rien…

un diner pour un diner… parce qu’il fallait le faire…

pas dans l’esprit de championnat du monde…

rappelez vous La Baule, Helsinki, Antalya…

Lors de la deuxième semaine des individuels, nous n’avons même pas eu le droit à un diner….pourtant prévu…

ci dessous à La Baule

ou Antalya

 

 

Retour sur l’environnement de Crandon Park…

  • Crandon : Pas de place pour se poser…

Heureusement dès le 2e jour, nous avons eu la possibilité de manger (pâtes sur place – 10$ avec café, fruits, etc..) un bon point… car la journée était longue … D’autres équipes étaient dans des plus petits clubs, plus intimistes, avec plus d’ambiance, mais avec des condition d’alimentation moins bonnes que nous, semble-t-il ( M50 Flamengo , et W50 North Shore, M60 Key Biscayne Golf club)

 

Içi Helsinki salle d’échauffement

ou déjeuner, à Helsinki, simple mais efficace pendant lequel nous pouvions nous restaurer correctement,

 

 

 

  • des vestiaires indignes

des photos qui parlent..

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Respect des pays… pas de signalétique

Habituellement, même aux Etats Unis, il y avait une signalétique d’équipe… pour les individuels, le nom et la nationalité inscrite… rien comme un tournoi de plage… et encore

 

Comme ci dessous à San Diego et à La Baule ou Helsinki



 

 

 

  • des courts pas organisés pour les joueurs :
    Pas de quoi s’asseoir… du mal à trouver de l’ombre sous le soleil brûlant… côte à côte, souvent pas une chaise sur le court pour s’asseoir

comme ci dessous une table pour 2 courts… et pas d’ombre..

 

 

 

 

Içi ci dessous Helsinki

ou encore Palm Beach Gardens avec les courts et les spectateurs assis

pas de piquets de simple les premiers jours..

 

 

  • Arbitrage :

néant…

pas de superviseurs le long des courts… un arbitre pour la finale, c’est tout … et encore, jouant la finale du double des individuels la 2e semaine, j’ai pu voir que l’arbitre n’arbitrait pas, il confirmait seulement les annonces des joueurs… et annonçait le score….

ce type d’arbitrage a tendance à favoriser les américains habitués, surtout sur dur, à s’arbitrer de cette manière…

Nous avons vu de nombreux litiges, alors que pour ma part je n’avais pas vu souvent des mauvaises annonces lors des championnats précédents… souvent arbitrés dès les premiers tours…

 

Un championnat du monde de ce nom devrait avoir des arbitres de chaise au moins à partir des quart de finale pour tous les matches , que ce soit en équipes la 1e semaine qu’en individuel la 2e semaine.

Comme à La Baule ou Helsinki ou San Diego

 

  • pas de cérémonie commune

la nôtre fut plutôt sympa.. entre nous les équipes des 3 catégories qui jouaient à Crandon Park qui venaient de jouer…mais pas de partage avec les autres équipes de France… chacun dans son coin.

Miami Crandon Park (entre nous…)

 

 

Ci contre Helsinki

ou encore Antalya avec toutes les équipes et le partage des équipes de France médaillées

A noter une amélioration pour les individuels à Miami (tous à North Shore ; ci dessous Miami)


 

  • Les balles

Ces balles choisis étaient de la gamme « standard » de Babolat … la Babolat Championship

Retour commun de l’ensemble des catégories sur la difficulté à contrôler les balles.
Les balles semblaient très sensibles à la chaleur, en rebondissant beaucoup et elles étaient très capricieuses à maitriser (« elles nous échappaient », « compliqué à contrôler », « différentes suivant les jours »)

Des réductions de coût qui desservent le confort des joueurs et la qualité du jeu …

STANDARD BALL

BABOLAT Championship

A PRESSURISED BALL FOR TENNIS PLAYERS LOOKING FOR A DURABLE BALL FOR TRAININGS.

The Championship ball is an extremely durable pressurised ball that is very playable. ITF-approved.

 

 

Les autres balles semblaient de meilleure niveau…

PERFORMANCE BALL

BABOLAT GOLD

A VERSATILE PRESSURISED BALL WITH PLENTY OF PLAYABILITY.

The Gold ball is a high-performance pressurised ball that combines durability with great playability. ITF-approved.

 

 

BABOLAT ALL COURT ROLAND GARROS

A HIGH-PERFORMANCE PRESSURISED BALL WITH PLENTY OF PLAYABILITY.

A high-performance pressurised ball designed for use on all court surfaces. This ball provides durability, amazing bounce, and plenty of playability. ITF-approved.

 

 

PREMIUM BALL

BABOLAT TEAM

THE TEAM BALL IS A HIGH-PERFORMANCE PRESSURE BALL THAT COMBINES DURABILITY, FEEL, AND ROBUSTNESS.

The Team ball is a Premium pressure ball that combines durability and comfort. It’s the perfect choice for competitive players who want performance above all else.

 

 

 

BABOLAT VS N2

HIGH-PERFORMANCE PRESSURISED BALL FOR MAXIMUM COMFORT AND DURABILITY.

The VS ball is a Premium pressurised ball which combines durability and comfort, perfectly suited to the needs of competitors and club players. This ball is ideal for tournaments since it is ITF-approved.

 

 

 

 

 

  • Souvenir :

pas de souvenir de ce moment  en cadeau de bienvenue

un tee-shirt par exemple, pour tout les participants et participantes…

même pas pour les individuels…malgré 150 $ d’inscription …

comme içi à Helsinki

 

  • Transport

Un point généralement faible des épreuves aux Etats Unis,

Les bus étaient ponctuels l- plutôt une bonne surprise aux USA.

Le transport s’est globalement bien déroulé.

Des bus scolaire, qui avaient des rotations le matin

7h15 et 7h30 pour Crandon, et une demi heure plus tard pour les autres sites

et retour à partir de 15h.

Transport plus long (45 minutes sur deux départs- 7h15 et 7h 15) pour les équipes situées à Key Biscayne (Crandon Park) catégories M55, W55 et M60,

 

 

  • Physio

Bon service- USA Sport Thérapy

Plutôt efficace- montant 25$ les 20 minutes

3 changements de physio suivants les jours, mais bonne transmission des informations en cas de soins journaliers.

 

  • Service cordage

A Crandon Park

Possible, prix 20 US

 


 

  • ITF et têtes de série

Demande de l’ITF en amont pour la constitution des têtes de séries

Bonne initiative qui a permis d’être plus juste sur les têtes de série, par rapport au seul classement ITF des équipes habituellement utilisé (qui reprend les 5 dernières années) et qui tient compte des nouveaux joueurs qui renforcent l’équipe.

Comme pour les individuels, la constitution des têtes de série a été pondérée positivement.

 

 

 

  • Tableaux et ordre de jeu ITF

Ordre de jeu

Il serait souhaitable de faire jouer dans des poules de 3, les 2 équipes non têtes de série le 1e jour, ce qui permettrait de jouer souvent le match décisif (avec la tête de série) soit le 2e ou le 3e jour…

 

Des quarts de finale complets :

Avoir toutes les équipes en quart de finale.
quand il y a une configuration de tableau qui ne le permet de la faire, faire en sorte que’il y ait 8 équipes qualifiés
22 équipes par exemple – avec 7 têtes de série et donc avec 6 poules (6 de 3 équipes et 1 de 4 équipes) qui ne qualifie que 7 équipes pour les quarts (et donc une équipe, le vainqueur de la poule A est directement en demi)

Pourquoi ne pas créer 8 têtes de série, avec 6 poules de 3 et les deux derrières têtes de série dans la poule de 4 , celle ci qualifiant 2 équipes. La 2e de la poule jouant en quart la 1e de la poule A.

 

enfin,

  • Les Individuels :

Que mettre en face des 150$ d’inscription :
deux matches au minimum
4 balles neuves
un petit sac avec un sifflet, une bouteille et une balle mousse…

mais pas de diner prévu
pas d’ambiance
une organisation, pas meilleure que les tournois organisés dans l’année…

le nombre d’inscrits est entre 450 et 500… soit entre 67 500$ et 75 000$. Il y a peut être matière à « donner » plus aux joueurs et joueuses qui y participent.

 

* Rappel

Retours écrits des joueurs et joueuses (verbatim) – Antalya 2013

 

« Cette édition a été particulièrement réussie. Le fait d’être tous ensemble y est sûrement pour beaucoup. Chaque sélection est un honneur et un bonheur. Elle s’accompagne du plaisir de se retrouver tous et de partager ces moments ensemble. Je me suis particulièrement régalé cette année et comme toujours ça a été difficile de se quitter. Je remercie tout le monde pour ces moments »

« Des championnats qui resteront à jamais gravés dans notre mémoire ou le mot EQUIPE a pris toute sa signification. Il n’y avait plus d’équipe +35 + 40 +45 +50 +55 mais une seule et unique équipe soudée comme jamais. Et qu’importe le nombre de trophée gagné, on a ramené plus que ça dans nos valises, des valeurs humaines incomparables. »

« Que c’est dur de revenir à la réalité après une semaine inoubliable, vraiment c’était super avec une équipe de FRANCE soudée plus que jamais derrière les courts en train d’encourager. Une semaine riche en émotion que ce soit sur le plan humain ou sportif «

« Cela fait pas mal d’année que je joue et partage ces sélections en sénior et vraiment cette année je l’ai trouvé fantastique, humainement INCROYABLE !!! C’est sûr le site y est pour quelque chose, tout le monde a joué sur place et sur des courts proches des uns des autres. Une semaine superbe avec un état d’esprit de groupe, de compétition, de rires, de soutiens, de cris d’encouragements, une chorale REMARQUABLE sur le central »

« Antalya était mon 13ème championnat du monde et je n’ai jamais vu une telle ferveur et unité des équipes de France. Ça fait plaisir de voir les nouvelles générations arriver avec un tel enthousiasme et état d’esprit. Cette compétition à de belles années devant elle avec des titres à aller chercher et à savourer car on a vu cette année la difficulté d’aller au bout.

Message que j’ai transféré à la présidente de mon club pour lui faire partager l’état d’esprit qui nous anime. Excellent retour de sa part, ça fait plaisir. »

« Car pour ma première, c’était visiblement (et véritablement) une réussite!! Mais moi je pensais que c’était tous les ans comme ca!!!! :). En tout cas si l’occasion m’est redonnée de revivre ca avec vous tous, je n’hésiterai pas une seconde, médisances ou pas. Ces gens ne savent sans doute pas ce que c’est de porter le survêt de l’Edf. »

« Encore un grand merci à tous, grâce à vous j ai vécu une expérience formidable! Merci aux  » anciens » pour votre soutien et aux  » nouveaux » pour votre énergie! Pour moi je fais partie des « petits » nouveaux, cela aura peut être été ma seule sélection, j’en suis consciente (car j’ai bénéficié de beaucoup de désistement dans ma catégorie) et c’est pour ça que j’en ai apprécié 100 000 fois la saveur ! »

« Il s’est passé des choses cette année entre nous tous; le lieu en est pour quelques chose…et que c’était bon! »

« De mon coté j’ai du mal à ne pas penser au titre; nous étions si près ! Des regrets…beaucoup mais quelle joie d’avoir partagé ces 10 jours avec vous tous »

« Je n’ai qu’une envie c’est de repartir pour vous retrouver c’est vrai qu’il c’est installé un cafard et une nostalgie de a reprise du travail que je n’avais jamais ressentis auparavant … cette épopée équipe de France m’a boosté et me conforte dans mes choix pour venir avec vous …qu’est ce que c’était bon d’être la bas quel pied » « Nous ne garderons que des supers souvenirs de cette aventure sportive et humaine extraordinaire et espérons avoir l’occasion d’en vivre avec vous d’autres aussi belles. »

« Vous avez raison, cette édition a vraiment été particulière. Nos 10 équipes enfin regroupées sur un même site (exceptionnel), les sélections de nouveaux participants et des rencontres passionnantes, tout y était pour faire de ce voyage une grande aventure humaine … Malheureusement cette année, contrairement aux nombreux titres rapportés de San Diego (4 pour 7 finales je crois), les dieux du sport ne nous avaient pas à la bonne (1 pour 6)… Que de matchs indécis qui auraient pu tourner en notre faveur; et quels spectacles !! »

« Quelle semaine incroyable! En tant que capitaine …quelle satisfaction d’avoir pu ramener un titre à cette équipe de France où une ambiance incroyable y a régné tout au long de cette semaine, à commencer par cette cérémonie d’ouverture et une Marseillaise inoubliable! »

« Que d’éloges pour cette édition qui, je confirme, était formidable. Les anciens, dont je fais partie, et les jeunes, dont je fais aussi partie, se sont groupés d’un mouvement spontané dès la journée d’ouverture avec une mémorable marseillaise. »

« Je voudrai crier haut et fort à quel point je suis fier d’appartenir à cette grande équipe de FRANCE qui possède son code d’honneur qui doit être envié par les autres nations. La déception de la défaite passée, l’aventure humaine reste autrement plus riche surtout dans le domaine émotionnel.»

« En tout cas pour ma 1ere, je suis ravi d’avoir rencontré tous ceux que je ne connaissais pas et d’avoir eu l’honneur de m’intégrer à ce beau groupe. »

« C’était tout simplement énorme cette semaine turque. Cela aurait été encore mieux bien sûr si la délégation avait ramené davantage d’or mais …avec des si… quelle belle Marseillaise improvisée : un très grand moment du séjour ! Une grande première. Preuve que nous étions vraiment plus soudés et unis que jamais cette année. Cela s’est d’ailleurs vu au bord des courts tous les jours et même après »

« Merci à tous le monde j’ai passé 10 jours énorme avec pour nous un titre j’ai tous fait pour que les autres en ramenant malheureusement mes encouragements n’ont pas suffit c’est ma 8eme participation à des championnats et j’ai trouvé une équipe de France soudée et plein d’énergie avec une marseillaise que je n’oublierais »

« Un grand bravo pour toutes ces médailles et un grand merci à notre délégation qui a fait preuve d’une formidable cohésion tout au long de ce séjour. »

« Nous sommes tous conscient de notre bonheur d’être là, avec le survêt Tricolore marqué France.

Et cela est ressorti de manière si spontanée, si naturelle… un élan d’union nationale -, avec une Marseillaise chantée ensemble…

Cela pouvait être mal interprété par les autres… mais nous étions si bien ensemble, … que c’est venu si simplement, comme ça… Merci à celui qui a commencé ! »

 

Une pensée (un fantasme ?) pour finir, pour tous les jeunes joueurs et joueuses qui se mettent au tennis de compétition, de garder l’enthousiasme et la générosité de ces « jeunes-vieux » ou « vieux-jeunes » pleins des deux talents tennistique et humain.

 

« Tout au long de la semaine, sur les courts, dans les chambres, dans les allées, autour de la piscine, sur la plage, aux cours des 3 repas, … je revois ces moments entre nous, ces sourires, ces échanges, ces regards remplies de respect, des moments uniques et amicaux, dans la simplicité … et au dernier samedi, des moments pour fêter la victoire ou oublier la défaite… Je connais la richesse de l’esprit Equipe de France Senior. Nous sommes plusieurs à l’avoir déjà vécu à Christchurch, dans des conditions plus difficiles. Les liens sont forts et solides dans les moments durs. La solidarité tient le groupe. L’attention vers l’autre est décuplée. Le partage est synonyme de stabilité et d’énergie. C’est le respect de l’autre avant tout. Nous savons que dans notre sport individuel, cet esprit n’est pas toujours présent, mais pour nous, les seniors et les équipes, c’est souvent cela que nous recherchons… la plupart d’entre nous.

J’ai retrouvé ce même partage avec vous, avec les membres du groupe que je connaissais, et d’autres qui m’étaient inconnus. Et ce partage dans la joie, avec un bonheur et une générosité qui « respirait » de chaque membre. Tous étaient à un moment donné dans cet esprit EDF »

 

« L’année prochaine, … l’esprit vivra, avec certains d’entres nous, d’autres viendront, ou reviendrons… d’autres suivront à distance… c’est la règle, c’est la loi de la compétition et de présenter la meilleure équipe unie et performante pour représenter dignement et efficacement la France…

A nous de faire le reste sur le court, cette année…

Mais un tel esprit vous rempli pour quelques semaines, voire quelques mois, et donne un sens aux efforts de rester performant. «

 

« Merci à Marie Colette, Guillaume, Marion, Martine, Caroline, Aline, Sylvie, Pascal, Charles, Fufu… et touts nos supportrices de la bande d’Alexia ! et à tous les champions et toutes les championnes de l’Esprit EDF « Talents d’or d’Antalya 2013 » : Ségolène, Alexia, Nathalie (35), Xavier, Xavier, Rodolphe (35), Alexandra, Caroline, Stéphanie (40), Jacques-Olivier, Arnaud, Benoît (40), Sylvie, Valérie, Marielle,   Marie‐Christine (45), Franck, Lionnel,   Christophe, Franck (45), Beatrix, Chantal, Catherine, Béatrice (50), Arnaud, Alain, Philippe (50), Sylvie, Betty, Martine, Brigitte (55), Bruno, Valère, Michel, Philippe (55),

Et tous ceux que j’ai pu oublier …. »

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s